Elena Ramos

Conceptrice d'un style graphique issu de pratiques mêlées : Elena FashionFlexSculpture Concept.

Louis Vuitton

Chorégraphe de la sculpture des 200 ans de la marque Louis Vuitton.

Choreographer ot the 200th anniversary sculpture of Louis Vuitton.

« La pratique de la contorsion arrière permet d’accéder à un état modifier de conscience qualifiable de béatitude et imperceptible depuis le regard extérieur. Je cherche à traduire de façon allégorique cet effet sous forme esthétique.   »

Elena Ramos

Faust Magazine

Sculptures de corps Couture.

Elena Ramos est l’ambassadrice officielle du magazine.

Elle réalise des autoportraits et photographies de produits dans le cadre du concept de création de contenu FaustInfluence. Elle rédige également des articles sur des artistes dans les rubriques culture Les Pépites et Découverte. Site : www.faust-magazine.com

Portrait de l’artiste : Joanna Delys, rédactrice en chef.

Origin and biography.

Elena Ramos is a contortionist, a photographer and a stylist at the same time. She is a live performance choreographer, image model, stylist and photographer of artists and houses. Her couture body sculpture concept, ElenaFashionFlexSculpture, choreographs body positions according to the codes of sculpture and haute couture. In particular, she creates self-portraits that combine her contortion postures with luxury products or urban spaces. She is also an editor of cultural articles for Faust magazine.

Elena Ramos produces solo creations for Louis Vuitton, Givenchy, Guerlain, Dior, Hermès, Chopard, Pourchet, IFF, Les Galeries Lafayette, Triumph, Puma, BMW, Mercedes, Porsche, Susuki. She has performed at the Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette, at the Hôtel de Ville in Paris, at the Orangery of Versailles for Perrier-Jouet, at the Louvre Museum for l’Oréal Univers, at the Rodin Museum , at the Palais de Tokyo, at the Musée d’Orsay, at the Espace Pierre Cardin, at the Palais des Festivals in Cannes. She is a model for the magazines Faust, Vogue, Wallpaper, Metal, Lampoon, Paris Match, Shoesup, and for the clip An easier affair by George Michael.

Of a French mother and a Brazilian father, Elena Ramos grew up in Paris on the Ile-Saint-Louis in the former studio of her sculptor grandfather in a family of artists and intellectuals. His parents, composers and virtuosos, introduced him to music from an early age. Her stepfather, an exceptional humanist photographer, molds the environment with a philosophical perception of existence through images. Above all, agility is child’s play, of a remarkable first nature. She joined the National Circus School where she learned techniques through considerable work.

After her beginnings in classical dance during Monique Arabian at the Académie Chaptal, she joined the National Circus School Annie Fratellini, under the direction of Annie Fratellini where she was trained intensively in the various arts of the circus, trapeze, aerial hoop, acrobatic lifts, physical comedy. Among all of them, she is particularly passionate about the practice of flexibility, and teachers immediately notice her predisposition, coupled with great attendance. She integrates the hourly curriculum from the age of eleven at the rate of five hours of training per day and has access to the selective individual course in Chinese contortion by Professor Wei-wei Liu of the Beijing Circus. At school, she obtained the Bac ES while taking classes in classical, contemporary, modern and jazz dance at the Kim Kan and Rick Odums institutes for five years. She also practiced classical and jazz piano for ten years with France Olivia and Wagner Amorosino. On the strength of these teachings of a high level of performance and creativity, she was propelled from adolescence towards a career as a soloist. His high standards gave him the impetus to undertake a freelance career. She evolves professionally on stage in prestigious shows, events and parades in France and internationally.

His artistic proposal is a personal perception. It is also an overtaking towards other points of view than those of the classic codes of the burlesque scene, essentially based on an expression of excess that did not correspond to it. Autonomous, detached from entertainment, radical and atypical, Elena Ramos is a free electron who works with an approach comparable to that of painting, in independence and openness. It brings as much investment and consideration to performance as it does to design with particular care given to the entire piece, poetry always at the heart of its development. There is a recurring preference for contrasting universes, graphic, geometric, black and white, or otherwise achromic, refined, matte, minimalist, and contemplative.

The combination of her graceful style and a suitable profile have also made her in demand as a professional model for fashion and graphic arts, particularly importantly in these fields. Imbued with experiences from a variety of scenic and plastic universes, his aesthetic proposal is today the elegant benchmark of artistic contortion. Regularly, designers and luxury brands call on his talents for their achievements.

Integrating haute couture with excellence in body skills is obvious. Elena Ramos works on fixed positioning, the sculptural, the movement of the drawing in volume contained within stillness. Photography is the medium that borrows the same logic of freezing the gesture. The contortionist posture installed in the image finds in photography and self-portraitism the ideal base.

The axes and intermingled codes of the artist’s practices, expertise from different universes usually little in contact, are found entangled by a complex alloy and the result of great dexterity. Elena Ramos invents the discipline ElenaFashionFlexSculptureConcept.

“Elena combines grace, elegance and emotion.” Pierre Etaix.

Origine et parcours.

Elena Ramos est une artiste à la fois contorsionniste, photographe et styliste. Elle est chorégraphe du spectacle vivant, modèle pour l’image, styliste et photographe d’artistes et de maisons. Son concept de sculpture de corps couture, ElenaFashionFlexSculpture, chorégraphie des positions de corps d’après les codes de la sculpture et de la haute couture. Elle réalise notamment des autoportraits qui mêlent ses postures de contorsion à des produits de luxe ou à des espaces urbains. Elle est également rédactrice d’articles culturels pour le magazine Faust, dont elle est l’ambassadrice officielle.

Elena Ramos réalise des créations solistes pour les maisons Louis Vuitton, Givenchy, Guerlain, Dior, Hermès, Chopard, Pourchet, IFF, Les Galeries Lafayette, Triumph, Puma, BMW, Mercedes, Porsche,  Susuki. Elle se produit à la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette, à l’Hôtel de Ville de Paris, à l’Orangerie de Versailles pour Perrier-Jouet, au Musée du Louvre pour l’Oréal Univers, au Musée Rodin, au Palais de Tokyo, au Musée d’Orsay, à l’Espace Pierre cardin, au Palais des Festivals de Cannes. Elle est modèle pour les magazines Faust, Vogue, Wallpaper, Metal, Lampoon, Paris Match, Shoesup, et pour le clip An easier affair de George Michael.

De mère française et de père brésilien, Elena Ramos grandit à Paris dans l’île-saint-Louis dans l’ancien atelier de son grand-père sculpteur au sein d’une famille d’artistes et d’intellectuels. Ses parents, compositeurs et virtuoses, l’initient à la musique dès son plus jeune âge. Son beau-père, photographe humaniste d’exception, pétrit l’environnement d’une perception philosophique de l’existence par l’image. L’agilité est avant tout un jeu d’enfant, d’une première nature remarquable. Elle intègre l’Ecole Nationale du Cirque où elle y apprend les techniques chorégraphiques par un travail considérable.

Après des débuts en danse classique au cours de Monique Arabian à l’Académie Chaptal, elle intègre l’École Nationale du Cirque Annie Fratellini sous la direction d’Annie Fratellini, où elle est formée de façon intensive aux différents arts du cirque, trapèze, cerceau aérien, portés acrobatiques, comédie physique. Entre toutes, la pratique de la souplesse la passionne spécialement et les professeurs s’aperçoivent immédiatement de sa prédisposition jumelée d’une grande assiduité. Elle intègre le cursus horaires aménagés dès onze ans à raison de cinq heures d’entrainement par jour et accède au sélectif cours individuel à la contorsion chinoise du professeur Wei-wei Liu du Cirque de Pékin. Scolairement elle obtiendra le Bac ES pendant qu’elle suit des cours en danse classique, contemporaine, moderne et jazz aux instituts Kim Kan et Rick Odums durant cinq ans. Elle pratique également dix ans le piano classique et jazz auprès de France Olivia et de Wagner Amorosino. Forte de ces enseignements d’un haut niveau de performance et de créativité, Elle est propulsée dès l’adolescence vers une carrière soliste. Son exigence lui donne l’impulsion d’entreprendre un parcours freelance. Elle évolue sur scène professionnellement au sein de spectacles, d’événements et de défilés prestigieux en France et à l’international. Au delà de la dimension sensorielle, rapidement la dimension graphique de sa discipline physique lui inspire d’aborder la posture à la façon de la sculpture.

Sa proposition artistique est une perception personnelle. C’est aussi un dépassement vers d’autres points de vue que ceux des codes classiques de la scène burlesque essentiellement basés sur une expression de l’outré qui ne lui correspondaient pas. Autonome, désolidarisée du divertissement, radicale et atypique, Elena Ramos est un électron libre qui travaille avec une démarche comparable à celle de la peinture, dans l’indépendance et l’ouverture. Elle apporte autant d’investissement et de considération à la performance qu’à la conception avec un soin particulier porté à l’ensemble de la pièce, la poésie toujours au cœur de son élaboration. Il y a une préférence récurrente pour les univers contrastés, graphiques, géométriques, noirs et blancs, ou autrement achromes, épurés, mates, minimalistes et contemplatifs.

La combinaison de son style gracieux et d’un profil adapté lui valent d’être également sollicitée en qualité de modèle professionnel pour la mode et les arts plastiques de façon particulièrement importante pour ces domaines. Empreinte d’expériences issues d’univers scéniques et graohiques variés, sa proposition esthétique est aujourd’hui la référence élégante de la contorsion artistique. Régulièrement, des créateurs et des marques de luxe font appel à ses talents pour leurs réalisations.

Intégrer la haute couture à l’excellence de l’habilité du corps est une évidence. Elena Ramos travaille le positionnement fixe, le sculptural, le mouvement du dessin en volume contenu à l’intérieur de l’immobilité. La photographie est le medium qui emprunte la même logique de figer le geste. La posture contorsionniste installée dans l’image trouve en la photographie et l’autoportraitisme le socle idéal.

Les axes et les codes entre-mêlés des pratiques de l’artiste, expertises issues de différents univers habituellement peu en contact, se retrouvent enchevêtrés par un alliage complexe et résultat d’une grande dextérité. Elena Ramos invente la discipline ElenaFashionFlexSculptureConcept.

“Elena allie grâce, élégance et émotion.” Pierre Etaix.

Vogue

Photo : Mario Sorrenti

Paris Match

Pourchet

Campagne publicitaire internationale pour la maison de maroquinerie parisienne Pourchet, hiver 2015.

Wallpaper Magazine

Événementiel

pour Givenchy, Guerlain, Dior, Hermès, Chopard, Pourchet, Porsche, les Galeries Lafayette, aux Théâtre de l’Odéon, Musées du Louvre, d’Orsay, Rodin, Palais des Congrès de Paris, Théâtre de l’Empire, la Cité des Sciences et de l’Industrie, à la Cité de la Mode et du Design.

Damien Laturaze & Clément Legrand

Lampoon Magazine

Photo : Alice Rosati
Hair : Charlie Le Mindu

Thierry Serdet

Elena Ramos et Thierry Serdet créent un binôme en 2015. Elle cherche les lieus et les postures, il produit les angles et la lumière.

Leurs photos mêlent la discipline ElenaFashionFlexSculpture à l’architecture parisienne.

Clip Underdogs

Pour la chanson Shine

Chris Calvet

Shoes Up Magazine

Gérard Rancinan

Orchestre National de Jazz

Réalisation : Romain AL

SNCF

Campagne publicitaire

Christian Janicot

Metal Magazine

Adrien Joseph

Elena Ramos pose en qualité de modèle pour le photographe Adrien Joseph et s’occupe de la gestion de la vente de ses oeuvres dans le cadre de l’exposition et de son image de marque.

Amélie Desson & Hélène Dress

Toile

Réalisatrice de la vidéo et interprète.

Julien Benhamou

Auteur du livre La poésie du Mouvement.

Elena Ramos et Julien Benhamou, photographe de danse et de l’Opéra de Paris, se rencontrent en 2015. Elle deviendra immédiatement l’un de ses modèles récurrents. Il la soutient également dans son élaboration de chorégraphe et de photographe. Il est aussi son confident artistique et l’un de ses plus proches amis.

“Souvent, comme ça inopinément il me dit, “Ma beauté.“. La manière qu’il a de le dire est d’une tendresse et d’une bienveillance infinies. J’ai tout à coup l’impression d’être transposée dans un jardin anglais plein de lumière, rempli de torsades de lianes vertes et de fleurs blanches au parfum de forêt sauvage, le côté doux et calme du sauvage, celui qui nous rappelle qu’en un sens, tout va bien. J’ai toujours pensé que c’était la confiance qui rendait fort, Julien Benhamou doit être magicien.”.

He often tells me unexpectedly, out of the blue “My beauty.” The way he says it is infinitely tender and benevolent. Suddenly i feel as though I have been taken into a luminous English garden, full of twisted green creeping plants and white flowers that smell like a wild forest, the gentle, calm kind, the one that reminds us that somehow, all is well. I always thought was trust that made you strong, Julien Benhamou must be a magician.“.

Elena Ramos

Parfums Liquides Imaginaires

avec Valentin Regnault.
Photo : Julien Benhamou

François Alu, Festival Paris l'Été 2020

Avec Luna Peigné, Elena Ramos et Nicolas Sannier.

Pour son ouverture, le Festival Paris l’été a confié à François Alu une Carte blanche, réunissant des artistes de divers horizons. Entre sérieux et humour, convention et transgression, ordre et folie, il a choisi de faire appel au talent d’une ballerine de l’Opéra de Paris (Luna Peigné), d’une contorsionniste (Elena Ramos) et d’un danseur-circassien (Nicolas Sannier) pour présenter de courtes « histoires dansées ».

May Rohrer

Studio par Amour_

En binôme avec Théo Martin, affichiste et directeur d’EDNA Studio, ils créent avec Elena Ramos le concept Studio par Amour_. L’atmosphère installe des portraits lascifs dans un écrin d’intimité où la sensualité et la lingerie s’inspirent du charme du boudoir et du cinéma.

Découvrir Amour en Seine

Galeries Lafayette

Silence

Silence est un sujet indépendant évoluant dans son espace-temps onirique et plastique. Silence au sens de l’absence de bruit, de mention d’une chose, de l’action de ne pas exprimer sa pensée, de la pudeur qui laisse place au fait.

Découvrir